Cinésupiens, Cinésupiennes...

Un petit forum assez privé pour se retrouver, faire connaissance et profiter au maximum de nos deux prochaines années !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naissance des pieuvres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Naissance des pieuvres   Sam 8 Aoû - 14:10

Ça dit quelque chose à quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Lun 17 Aoû - 19:26

oui ! je l'ai vu il y a juste quelques semaines.
C'est un très beau film sur l'homosexualité d'une ado qui se prend de passion pour la danse aquatique ( en fait pour une des danseuses ^^). Tout en finesse, sans voyeurisme, avec des actrices débutantes qui assurent.
Perso, j'ai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mar 18 Aoû - 21:34

Arf justement c'est sur ce point que je me querelle souvent avec les personnes qui ont vu ce film.
Je n'ai pas l'impression que ce soit un film sur l'amour lesbien. La réalisatrice semble s'attacher beaucoup plus à la thématique du bourgeonnement qu'à celle de l'homosexualité. Naissance du sentiment amoureux, naissance du désir sexuel... Mais bizarrement on imagine tout aussi bien cette histoire entre un jeune garçon et une jeune fille. Pas de questionnement sur l'identité sexuelle, pas de scène coming-out (peut-être pour cela qu'il y a si peu de famille et même de personnages en général?), peut-être une petite réticence à dire à sa meilleure amie que son amour est une fille mais même cela je n'ai pas l'impression que ce soit posé comme quelque chose d'important. J'ai même l'impression qu'elle ne le dit pas car elle associe l'impudeur de son amie à cette gaminerie qu'elle lui reproche tant et elle cherche donc à garder certaines choses pour elle (il y a quand même un sacré contraste dans l'attitude physique des deux actrices, l'une toute en retenue et l'autre toute à fleur de peau, à vif, deux attitudes face au sentiment amoureux). Suis-je le seul à avoir l'impression que la thématique gay n'est pas (plus?) au premier plan dans les films mettant en scène de l'amour homosexuel? Je pense notamment aux deux derniers films d'Honoré (par pitié, ne nous lançons pas dans un débat sur lui, je sais que ce réalisateur est polémique, adulé ou décrié, mais peu m'importe ici ce n'est pas le sujet, d'ailleurs peu m'importe d'Honoré en général mais ceci est une autre histoire comme je l'ai déjà dit! ceux qui veulent se lancer dans ce sujet créeront un nouveau sujet). J'ai l'impression qu'il y en a de plus en plus de personnages gay comme Marie qui ne portent plus l'étiquette dans le sens où ils n'ont plus un rôle vis à vis des questions homosexuelles d'identité ou d'intégration.

Oula j'suis parti loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 13:18

Je suis d'accord avec toi Clem.
Mais c'est quelque chose de positif (et c'est beau, je trouve, de s'en rendre compte par le biais du cinéma, surtout quand on connaît mal la question) que de voir aujourd'hui à l'écran la question homosexuelle comme une évidence et non comme un fouillis de questionnement barbant.
Si tu prends Gus van Sant (inévitable, non?), tous ces personnages gays le sont en puissance, et ses films seraient tellement chiants s'ils se remettaient en question. Ce qu'il y a de beau et de sincère (car c'est la tout le problème sur la question: la sincérité et la non-pleurnicherie) chez lui, c'est que, de My own Private Idaho à Gerry (et même Last Days), l'homosexualité n'est jamais une cause (regarde les tueurs d'Elephant), prétexte à une thèse ou je ne sais quoi, un trouble ou une tare, ni à l'inverse une force, un avantage, un orgueil. Les personnages n'ont pas besoin de s'affirmer. Il n'a pas à dire aux homophobes: "nous sommes comme les autres" comme peuvent le faire justement les cinéastes qui se sont plantés sur la question gay à ses début au cinéma.
Son premier film (Mala Noche) est exemplaire à ce niveau-là. Le dernier aussi ! Dans Harvey Milk, ce qui compte c'est la puissance politique de la parole et de l'action d'une personne. C'est seulement le contexte et la génération qui influe les événements (le meurtre d'Harvey, par simple exemple) et qui donnent inévitablement à certains de ses films un aspect social sur la communauté gay.
La question de l'identité homosexuelle vient de l'extérieur des personnages, et non de l'intérieur. Ceci je crois qu'on le doit à Gus van Sant, et peut-être quelques autres mais je ne les ai pas en tête ou je ne les connais pas. Si t'as des exemples dis-moi, j'ai pris un peu le chemin facile pour dire ce que j'ai dit (et qui est un peu confus j'ai l'impression).

Sinon pour Honoré tu as raison: rien à dire. Il ne mérite même pas une polémique. ^^

(Aussi Soraya je crois qu'il faudrait créer une section "société" dans le forum parce que là on ne parle même plus de cinéma!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 13:40

Ne multiplions pas les sections, ce serait dommage de nous épargner quelques partages en vrille!
Je sais pas trop quoi te répondre dans la mesure où j'n'ai vu que trois films de Van Sant (Elephant, Paranoid Park et Milk). Et puis je viens de me lever alors je n'ai pas les idées très claires. Mais j'y penserai.
Et j'vais créer un topic sur Honoré qu'on rigole un peu parce qu'après tout je voulais juste dire qu'il n'y a rien à dire... ici! Tout film est bon à discussion, même le plus mauvais... On apprend aussi des erreurs des autres! (Et puis j'aime tellement les débats houleux que je pourrais me faire l'avocat du diable rien que pour ça!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 15:13

oh là là effectivement vous êtes partis loin ^^ . Alors je pense qu'effectivement Clem tu as raison de dire que Naissance des pieuvres n'est pas sur l'homosexualité en soi, mais je trouve que c'est quand même un élément important qui caractérise le film. Bien sûr, la même histoire aurait pu avoir lieu entre un garçon et une fille, toutefois, le fait que ce soit justement entre 2 filles permet de poser le problème de l'amour d'une personne gay envers une qui ne l'est pas. Marie découvre, comprend qu'elle aime les filles, néanmoins je crois que le plus essentiel, c'est que l'amour qu'elle ressent n'est pas partagé.

Concernant Honoré, je vais passer pour une inculte ( ce que je suis d'ailleurs Smile mais je ne connais pas, donc je ne vais pas me lancer dans le débat ^^.

En revanche j'ai vu quelques films ( Elephant, Will Hunting, Harvey Milk...) de Gus Van Sant qui est un réalisateur que j'aime énormément, notamment parce qu'il met des personnages marginaux au coeur de ses films. Harvey Milk met la question de l'homosexualité au second plan, ce qui compte avant tout, c'est le combat d'un homme qui a la base est dans une catégorie encore en marge à l'époque, en politique, pour créer une ouverture d'esprit au sein de la population.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 15:16

ah petit oubli !
Je voulais aussi parler de Philadelphia ( un de mes films préférés !). Voilà l'exemple d'un film où l'homosexualité est présente mais n'ewst pas au coeur du film, puisque c'est le SIDA. Je trouve que c'est un film courageux qui parlent de beaucoup de problèmes sociaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 15:31

Ah pour Philadelphia je ne suis pas d'accord.
Le sujet contextuel est le sida biensûr, mais le thème du film c'est quand même l''homosexualité du personnage qu'il doit assumer et affirmer à tous les niveaux, de sa famille jusqu'à la population. De victime, il devient défenseur d'une cause (en un mot: un martyr).
C'est un film qui tend à nous faire aimer ses héros et détester les méchants. Autrement dit, à obliger le spectateur à prendre le parti de ce qui est dit, démontré.
Donc finalement, ce film rentre très bien dans la conversation je trouve!

Bon tout çà n'engage que moi bien sûr ! ^^
C'est vrai que je n'aime pas les films qui ont de beaux sentiments et qui m'obligent à les accepter (surtout en jouant du manichéisme. dans le genre, le pire c'est quand même la ligne verte ... pauvre tom hanks! toujours dans les mêmesfilms).

Enfin j'avoue que dans Philadelphia, il y a Bruce Springsteen, donc çà va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 17:26

Perso, ce film m'a pris aux tripes et c'est ce que j'aime dans le cinéma. Se battre jusqu'au bout pour une ( ou sa ) cause, surtout lorsqu'on est seul contre tous, combattre la discrimination et les préjugés ( les siens pour l'avocat, comme ceux des autres), c'est tout ça que montre ce film. Alors peut-être que c'est un peu du mélo, mais on peut aussi le voir comme quelque chose de fort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lana

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 18:54

Pour en revenir à Naissance des pieuvres, j'ai vu le film aussi il y a deux ans au festival de la rochelle et en présence de la réalisatrice, et à la fin de la projection, un spectateur lui a posé la question de l'homosexualité et elle a répondu que ce n'était pas le sujet du film. Mais cela dit, il n'est pas interdit de débattre..Personnelement je n'ai pas d'avis sur la question étant donné que le film ne m'as pas franchement illuminée... C'est vrai qu'on se laisse facilement prendre au jeu du mystère adolescent auquel le film, sur toute sa durée, essaye de nous faire croire. C'est vrai, au début du moins. Car seulement voilà, il s'en efforce tellement bien qu'au bout d'un moment le mystère pèse. La moue figée et maladroitement inexpressive de la jeune héroïne devient le fond opaque, fermé, impénétrable de la toile, sur lequel viennent se greffer, tour à tour, comme pour en consolider l'imperméabilité, une série de petites saynettes aux airs de cérémonies Païennes : une adolescente goûte, par l'intermédiaire d'une pomme pourrie, les plaisirs de la chair décomposée, une autre enterre son soutien gorge et offre son corps nu, en croix, comme une invocation au garçon de ses rêves, avant de le repousser d'un crachat, et une troisième sacrifie sa virginité à une paire de doigts... Dès lors, le spectateur, à l'image de la jeune Marie, muré dans le mutisme de ce mystère forcené n'a plus droit à l'expression. Il doit se contenter de la passivité que lui impose le film, jusqu'au bout, sans ciller, pour finnalement applaudir sagement la réussite de l'entreprise...Dommage.

Sinon, pour ce qui est de Gus Van Sant, même si je n'ai vu que quatre de ces films (Elephant, mon favourite, Gerry, mon deuxième favourite, Last Days, bof, et Paranoid Park, ex eaquo avec Elephant), je suis avec vous! Dans le genre "sublimation du corps masculin et co", il y a aussi et surtout Fassbinder (cf Querelle. Pas franchement un chef d'oeuvre, mais assez électrique pour retenir l'attention), et Pasolini (pas d'exemple précis, tout ses films sont plus ou moins une ode à la virilité) (Oh Yeah)

Enfin bon d'accord c'est pas de ça dont vous parliez...Hihi, mea culpa,mon instinct féminin a parlé..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 19 Aoû - 19:08

De Naissance des pieuvre à Honoré....de Honoré à van Sant ... de van Sant à Philadelphia ...de Philadelphia à Naissance des pieuvres....

C'est beau la critique de cinéma vous trouvez pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Jeu 20 Aoû - 20:51

Philadelphia... Toujours dans le genre "film à bons sentiments" ça me fait penser à Erin Brockovich de Soderbergh. D'ailleurs je n'en ai aucun souvenir. Ça vaudrait le coup de le revoir?
Ce type est quand même étrange. Palme d'or pour son premier film, films grands publics, biopic en deux partie sur le Che, entreprise hasardeuse sur la vie d'une prostituée de luxe jouée par une actrice porno... Je n'arrive pas vraiment à le cerner. D'autant que j'ai vu son Girlfriend Experience et je ne sais vraiment pas quoi en penser. Un peu comme Dogville de Lars Von Trier. Et Antichrist. Mais bon, si je commence à faire la liste de tous les films qui m'ont laissé perplexe et pensif on va partir vraiment très loin alors j'arrête.
Et je reprends le fil de la discussion initiale.
Je n'avais pas trop pensé les personnages sous cet angle. Peut-être est-ce une volonté de la réalisatrice de ne pas tout expliquer, tout dissiper. C'est un peu le propre de l'adolescence d'être une période insondable. 15 ans c'est l'âge où on commence à se construire un espace privé plus tangible, loin des parents (c'est peut-être pour ça qu'il n'y en a pas j'me suis dit) et des amis. On ne dit pas tout, on pense beaucoup. D'où le côté très silencieux du film... Purée je dis un peu tout c'qui m'vient dans la tête mais ça fait du bien d'avoir des interlocuteurs intéressés!!! "J'aime" comme on dirait sur Fessebouc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Jeu 20 Aoû - 23:38

Intéressant de mettre Soderbergh en relation avec von trier. Chacun a fait du très bon. Et du très très mauvais... Et jamais de la même façon l'air de dire "haha, je suis insaisissable"
"De la roublardise" comme dirait un certain monsieur que vous rencontrerez bientôt héhéhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Jeu 20 Aoû - 23:41

Un certain monsieur... roumain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Jeu 20 Aoû - 23:42

Oh non... mieux que çà.
Mais chut je n'en dis pas plus.

Les oreilles ont des mûres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Jeu 20 Aoû - 23:45

Ah. Ma curiosité me perdra ! silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 26
Localisation : Au fin fond des Landes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 0:48

Mieux que le Monsieur Roumain qui pose des questions chiantes en entretien genre " allez y comparez Finding Nemo et Ponyo Sur La Falaise " ? Ca fait du lourd, quand même :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymous.cowblog.fr
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 1:01

Ah oui? je ne savais qu'il avait ces références là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Bloodmoney

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 26
Localisation : Dunkerque, Nord, France

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 1:44

Il a Starship Trooper aussi... Alala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 13:39

S'il aime starship troopers, alors je m'inclinerai devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 14:01

C'est amusant que vous parliez de Soderbergh et de Lars von Trier car ce sont 2 réalisateurs qui m'ont fait pas mal réfléchir. Je trouve que Soderberg a fait des films aux univers très différents. J'aime beaucoup Sexe, mensonges et vidéo qui m'a mis mal à l'aise sur l'influence que peut avoir une caméra sur les gens. Les Ocean's et co sont si différents !!! Erin Brockovitch ets plus dans le genre socialement engagé, plus commun mais j'avais apprécié ( mais je l'ai vu il y a longtemps, je n'aurai peut être pas le même avis maintenant ).
Pour Lars von Trier, je n'ai vu que Breaking the waves qui m'a laissé sur le cul. L'actrice m'a bluffée par son jeu. J'ai trouvé le style du film sauvage et l'histoire assez terrible. Surtout la deuxième partie du film qui va en s'empirant. Comment un homme peut-il manipuler sa femme jusqu'à ce qu'elle se prostitue ? Je ne sais pas ce que vous en pensez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Messages : 84
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 14:02

au fait, qui est ce roumain dont tout le monde parle ? Il est prof de quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime



Messages : 48
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Ven 21 Aoû - 14:43

Prof de réalisation ^^

Pour breaking the waves, j'avoue que je n'apprécie pas énormément, j'ai eu beaucoup de mal. notamment l'utilisation de la musique (il massacre leonard cohen) enfin c'est mon avis...
Je préfère de loin Les idiots, la on s'en prend plein la tronche, sans le côté histoire d'amour hyper mélo. Sinon Dancer in the dark, plus inégal par contre, a plein de qualité, dont la direction d'acteur (enfin je dis çà en étant fan de bjork, donc çà devient très subjectif et certainement erronné...).

Pour en revenir à Zodiac,je pense que son but n'est pas d'être un film d'horreur ni de suspense. Je dirais plutôt que c'est une sorte de film historique, une mise en fiction d'archives, un (faux) documentaire sur les USA années 60 / 70. Il cherche un peu à analyser le regard sur des générations qui passent de manière cyclique alors que le tueur lui est toujours là, le mystère pèse tout le long. La frustration du spectateur face à la non résolution est totalement à l'inverse de tout ce qu'on peut attendre d'un film de serial killer (dont l'archétype serait seven, du même réalisateur...cette différence n'en fait que décupler son propos) et qui reflète et accuse avec maestria (mais sans bourrage de crâne) le paradoxe humain de la fin du XXème siècle (le Spectateur, en somme) : dans la réalité règne la peur que l'on veut fuir, et dans le rêve (le cinéma, la fiction) cette peur est retrouvée mais devient alléchante, attirante. L'humain est pervers à ce point. (ce qui fait que Fincher prend à partir de ce film le même chemin que Hitchcock)
En exemple, il faut voir comment il joue de ce lien fiction hallucinée / spectateur hallucinant dans la scène du sous-sol. Elle est d'une simplicité apparente à couper le souffle, mais ce qui en ressort est extrèmement profond. C'est la beauté du cinéma, je trouve, à jouer avec notre passé et connaissance cinématographique (et télévisuelle évidemment). Exactement de la même manière que Craven le fait dans Scream.
Pour en revenir à Fincher, Benjamin button va plus loin que Zodiac dans son caractère historique et générationnel (peut-être trop loin même, çà devient moustrueusement ambitieux): le rapport temporel qui s'inverse, se croise, se trouble, voit défiler cependant linéairement toute l'histoire des USA (de la 1WW à l'ouragan Katrina), sa précision documentaire et archiviste se heurte joliment avec la fantaisie de la fiction (fantaisie ahurissante même!). C'est justement pour cette raison que je trouvais que la deuxième partie perdait (quelques temps) de vue l'histoire "documentaire", pour se pencher un peu plus sur l'amour de Brad (bon j'avoue c'est son meilleur rôle et il le mérite) et de Cate (je la trouve par contre plus fade que lui...) qui n'en valait pas tant la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre



Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 2 Sep - 0:46

Naissance des pieuvres, c'est pas coécrit par jean baptiste de laubier (alias Para one, parcequ'il sort de la femis ce monsieur ) ?
Ou alors il a fait un film éponyme dans le passé.

éclairez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lana

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   Mer 2 Sep - 11:28

Aucune idée. En tout cas, je sais que la réalisatrice sort de La Femis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissance des pieuvres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissance des pieuvres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crépuscule des Pieuvres
» Petites pieuvres à manger au goûter...
» Petites pieuvres
» Pieuvre (Octopus).
» Les extraterrestres sont parmi nous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinésupiens, Cinésupiennes...  :: Pour tous :: Talents :: Cinéma...-
Sauter vers: