Cinésupiens, Cinésupiennes...

Un petit forum assez privé pour se retrouver, faire connaissance et profiter au maximum de nos deux prochaines années !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cynic - Traced In Air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 26
Localisation : Au fin fond des Landes

MessageSujet: Cynic - Traced In Air   Mar 21 Juil - 0:47

Cynic - Traced In Air



Y a des albums de musique qui sont un peu plus que ça. C'est rare, mais ça arrive. Celui là en fait partie.

Cynic est un groupe venu de Floride. Composé de Paul Masvidal, Sean Reinert ( deux musiciens ayant participer à l'album Human du groupe de death Death ), Sean Malone et Tymon Kruidenier, il sort en 1993 l'album Focus qui acquiert rapidement un statut culte, de par son style très particulier, mélangeant death metal et free jazz, le tout surplombé par le chant passé au vocoder de Masvidal. L'impact de l'album est important est celui-ci est cité comme influence par de nombreux groupes ( notamment Kalisia, dont j'ai déjà parlé ). Cependant, le groupe se sépare en plein succès en 1994, alors en train de travailler sur un deuxième album.

Le groupe se reforme en 2006 sous l'impulsion de Masvidal et donne plusieurs concerts remarqués dans les festival de l'été 2007, et les rumeurs parlent d'un nouvel album. C'est donc en 2008 que sort Traced In Air, dont un des extraits, Evolutionnary Sleeper avait déjà été joué durant les concerts de 2007. La formation est globalement inchangée, malgré de nombreux aller et retour.

Le cadre est posé. J'ai découvert cet album un peu par hasard. Quelques articles dans Rock Hard annonçaient en effet la reformation du " Mythique groupe de techno death ", mais c'est la chronique sur le site www.obskure.com qui me met véritablement la puce à l'oreille. Je me suis donc procuré l'album par des moyens illicites ( " euh déjà on dit illicite-plait quand on est poli ! " ) même si c'est pas bien, pour jeter une oreille.

L'album commence par Nunc Fluens, avec son intro en fade-in, rythmée par la batterie octopussienne de Reinert, surplombée de guitares en plein larsens, et de samples d'autres morceaux. L'ambiance est posée, aérienne, extraterrestre. Première coupure, et c'est le démarrage. En plein milieu de morceau surgit un riff, ultra rapide, nerveux, et la voix de Masvidal, à la croisée entre un chant heavy et Daft Punk. Et là on sait que l'on est plus dans le death metal. Certes, des éléments le rappellent ( la basse vrombit, moins que sur Focus, certes, mais elle est toujours bien présente ), la batterie est martelée mais n'en fait pas trop. Nous sommes partis sur une autre planète, celle de Cynic. Ce court album aura des allures de voyage interstellaire.

Alors qu'on s'attend à une explosion, la coupure est à nouveau brusque, brutale. The Space For This commence par des arpèges aériens qui rompent avec le rythme imposé sur la fin du morceau précedent. La voix de Masvidal se dévoile un peu plus à nos oreilles. Et les riffs reprennent, d'une vitesse surhumaine. L'éxécution technique est parfaite, la production également. C'est l'un des plus longs morceaux de l'album ( qui sont d'une longueur moyenne de 3mn30 ), et on y trouve nos premiers vocaux gutturaux, peu présents sur l'album, sous-mixés, à la fois contrepoint et soutien de la voix de Masvidal.

Evolutionnary Sleeper est LE morceau de l'album. Le début à nouveau lent, puis un vocal death nous accueille et lance la machine, le voyage. On file à toute vitesse dans l'espace, malgré les accoups, les coupures de rythmes, accompagnés par un Masvidal habité malgré son attirail technologique. Un solo magnifique nous amène à la fin du morceau, une fois débarassé des couplets et refrains commençant le morceau. D'une beauté à couper le souffle, simple, la guitare de Masvidal nous montre que tout est dit. Cynic est technique, très technique ( je vous encourage à regarder les partitions trouvables sur le net pour vous en rendre compte ), mais la musique coule naturellement. C'est un fleuve.

L'album défile, et on ne le sens pas passer. Integral Birth nous frotte à un peu plus de dureté ( toute proportion gardée ) par la présence plus marquée de vocaux death, The Unknown Guest nous embarque dans des sonorités étranges ( même le chant Death est ici retraité, et profère un refrain dans une langue que je peux pas formellement identifier ), et Adam's Murmur est un labyrinthe où on aime se perdre. C'est, avec Evolutionnary Sleeper, un des deux morceaux à avoir été dévoilés à la presse avant la sortie de l'album.

King of Those Who Know surprend en accueillant l'auditeur avec des vocaux féminins. Le morceaux, le plus long de l'album, est mélodique, est aussi plus simple. Il envoute facilement, même si à la moindre tentative de nos oreilles de s'endormir, une brusque accélération vient nous réveiller. L'album se termine sur Nunc Stans, le morceau le plus simple de l'album, d'un calme reposant. On sort de l'album d'une manière douce. Si on s'était endormi, c'est à coup sur un réveil en douceur. On sort du rêve posément. La rythmique de la batterie se fait étrangement martiale par moment, Sean Reinert ayant cette capacité d'imprimer en rythme aux morceaux sans casser leur lenteur propre. C'est à cela qu'on reconnaît un grand batteur.

Je l'ai dit, l'album est court ( 34mn12 ), mais au final, plus de longueur aurait été préjudiciable. En effet, vu la technicité de la musique, c'est la courte durée des morceaux qui permet d'éviter l'écueil de la démonstration technique froide ( n'est ce pas, Messieurs de Dream Theater ? ). L'album est plein d'émotions, de couleurs, d'étrangetés, à l'image de l'artwork de l'album, magnifique. Plus facile d'accès que Focus, mais néanmoins exigeant, Traced in Air est une perle rare.

Encore, messieurs. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymous.cowblog.fr
 
Cynic - Traced In Air
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Générateur de date de mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinésupiens, Cinésupiennes...  :: Pour tous :: Talents :: Musique-
Sauter vers: